Qui est gaulliste ?

Le général de Gaulle
Le général de Gaulle

Certains hommes politiques se qualifient eux-mêmes de gaullistes, et inscrivent leur formation dans le gaullisme. C’est le cas, par exemple, de Nicolas Dupont Aignan et de son parti, Debout la République.  Quelle que puisse être la sincérité de Nicolas Dupont Aignan, je désapprouve, pour ma part, ce genre de revendication.

Le général de Gaulle est un personnage historique, dépassant de beaucoup tous nos politiciens actuels. Il a vécu à une certaine époque. Le monde était différent. Se dire « gaulliste » aujourd’hui me paraît présomptueux. Face aux enjeux du monde actuel, que dirait, que ferait un général de Gaulle ?

Je trouve aussi que qualifier son propre engagement, et par incidence, ses propositions, de gaullistes, tend par contrecoup à enfermer le Général dans un « concept » : le gaullisme. Pas sûr que le grand Charles apprécierait d’être affublé d’une étiquette, d’être ramené à une case sur l’échiquier politique. Autrement dit, se réclamer du gaullisme me paraît réaliser une réduction du Général à un simple précipité, comme on dit en chimie : un concept, une idéologie, un « -isme ».  Selon moi, le général de Gaulle lui-même n’était pas gaulliste, il transcendait les idéologies, les partis, avec une « certaine idée de la France ».

Enfin, un parti ouvertement gaulliste me paraît opérer une tentative de confiscation, de privatisation de la pensée du général de Gaulle. « Le gaullisme, c’est moi ». Non, le gaullisme, ce n’est personne. Cela n’existe pas. Ce qui existe, c’est un exemple, une inspiration, voire un modèle : le général de Gaulle.

A chaque époque, ses héros. Le monde d’aujourd’hui a besoin de nouveaux héros, singuliers, inédits, pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui, avec conviction et pragmatisme en même temps. C’est sûrement ce que le Général ferait, lui.

Print Friendly

2 réflexions sur “ Qui est gaulliste ? ”

  1. Le général de Gaulle a laissé un état d’esprit, une philosophie, une certaine idée de la France, qui reste applicable encore aujourd’hui car au les rapports mondiaux et les enjeux géopolitiques n’ont que peu évolué concernant L’Europe, les relations avec les États Unis et la Russie.

    1. Bonjour Olly,

      Oui, le Général a laissé tout cela. Il peut animer notre action politique.

      Mon propos est simplement de dire qu’on ne revêt pas le gaullisme comme un pull. Il ne suffit pas de se dire gaulliste pour l’être.

      Ce sont les actions qui comptent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *